L’innovant système de signalisation pour piétons accessible à tous de Sydney (Australie)

Par News Editor / Mis à jour: 25 May 2015

Avec son climat chaud, sa structure dense et compacte, ainsi que son terrain relativement plat, Sydney est un paradis pour les marcheurs. La ville dispose aussi d’un système de signalisation pour piétons qui aide les habitants et les touristes à circuler, et notamment ceux qui ont une déficience visuelle ou une mobilité réduite.

Néanmoins, Sydney souhaite inciter encore plus de personnes à marcher. Une récente étude a révélé que, pour encourager  davantage les déplacements à pied, la ville devait améliorer son infrastructure d’orientation. Aujourd’hui, Sydney teste un nouveau système de signalisation, qui pourrait bien devenir le plus complet et le plus accessible du monde.

Context 

Dans la zone d’administration locale de Sydney, d’une superficie de 26 km2, 28 % des habitants se rendent au travail en marchant. Dans le centre-ville, 92 % des déplacements se font à pied. Dans le plan directeur à long terme relatif aux transports de Sydney, la marche est reconnue comme un moyen de transport essentiel.

Le « Legible Sydney Wayfinding Strategy Report » (Rapport sur la stratégie d’orientation de Sydney pour une ville lisible), commandé par la ville, indique que pour encourager davantage les déplacements à pied, Sydney doit réexaminer et améliorer son système d’orientation des piétons. Une évaluation du contexte a cependant révélé qu’il y avait des obstacles à surmonter. Le manque de coordination entre les différents systèmes, l’obsolescence de certaines informations et l’accessibilité des dispositifs d’orientation pour les personnes avec des capacités limitées sont autant d’éléments auxquels il faut remédier.

La nouvelle stratégie a été adoptée en décembre 2012. En octobre 2014, la ville a lancé un projet pilote pour tester les nouveaux panneaux de signalisation et la nouvelle infrastructure qui en résultent.

In action 

Le nouveau système d’orientation est basé sur quatre principes directeurs : cohérence, accessibilité, durabilité et lisibilité urbaine. Sur la base de ces éléments stratégiques, les dispositifs suivants ont été conçus :

Bornes

  • Les bornes fournissent une série d’informations, dont des numéros de téléphone et des sites internet, ainsi que des numéros de contact tactiles/en Braille et la référence de l’emplacement.

Panneaux suspendus

  • Les panneaux suspendus fournissent la référence de l’emplacement ainsi que des directions similaires/identiques à celles affichées sur les bornes. Ils sont installés en supplément des bornes ou quand les bornes ne sont pas adaptées. 

Flèches directionnelles

  • Les flèches directionnelles sont d’application quand une lisibilité à plus grande distance est requise et quand peu de routes partent du point de départ. 

Indicateurs tactiles

  • Il s’agit d’indicateurs placés à côté des boutons à pousser pour traverser, qui peuvent être lus tactilement par les personnes aveugles ou lus de très près par les personnes malvoyantes. 

Cartes

  • Les cartes sont installées sur les bornes, qu’elles soient sur pied ou montées sur un mur. Elles sont aussi affichées individuellement aux entrées/sorties des centres de transport, dans les destinations significatives, les infrastructures liées au transport comme les arrêts de bus, les cabines téléphoniques, les offices du tourisme et les kiosques.

Indicateurs de destination

  • Ils marquent l’arrivée à une destination, comme un parc, un bâtiment ou un endroit significatif. Ils incluent le nom de la destination et des informations pertinentes. 

Panneaux d’information

  • Ils identifient un site, un endroit ou un trajet. Ils peuvent être indépendants ou à proximité d’une borne. Il y a des illustrations des deux côtés.

Des couleurs et illustrations cohérentes sont utilisées pour rendre les pancartes facilement identifiables. L’inclusion du logo de la Ville de Sydney garantit la qualité et la bonne gestion du système, et indique qu’il en est la propriété. La typographie est spécialement conçue pour les usagers malvoyants.

Les informations sont structurées de manière logique afin d’être assimilées rapidement et facilement. Des symboles universaux et des pictogrammes reconnus internationalement aident les visiteurs qui ne parlent pas anglais. La durabilité est aussi prise en compte : les pancartes sont conçues pour être entretenues facilement afin d’allonger leur durée de vie. De plus, toutes les pancartes sont conçues de manière modulaire : les plus petits composants peuvent être facilement actualisés sans remplacer tout le panneau.

Results 

En octobre 2014, Sydney a lancé un projet pilote avec des prototypes de panneau installés à des emplacements soigneusement sélectionnés. Ce processus a aussi impliqué de retirer les anciennes pancartes pour plus de clarté. La ville attend les résultats du projet pilote avant de déployer le système dans d’autres zones. Les premiers retours sont très positifs. Dès que des résultats probants seront disponibles et que les spécifications de conception seront finalisées, le projet pourra être mis en œuvre à grande échelle. Environ 2 200 panneaux seront installés.

Sydney a prévu un budget de 8 millions de dollars australiens (soit 5,68 millions d’euros) et s’est fixé une limite de dix ans pour achever le projet. Clover Moore, la maire de Sydney, pense que ce système d’orientation permettra de se déplacer plus facilement dans la ville. « Nous voulons que la marche soit vécue comme une expérience positive par toute la communauté », a-t-elle déclaré. « Ce système d’orientation est une étape cruciale de notre plan visant à ce qu’il soit facile et pratique pour tous de se déplacer à pied. »

« Cette infrastructure génèrera d’importants bénéfices économiques, environnementaux et sanitaires. Elle aidera les entreprises locales en augmentant le trafic piétonnier, stimulera la santé et le bien-être personnels et réduira les embouteillages en incitant davantage de personnes à marcher. »

Sydney entend mettre en œuvre le système d’orientation dans le centre-ville en 2015 – une étape complexe du déploiement du projet car cette zone comporte de très nombreuses destinations importantes.

 

Challenges, opportunities and transferability 

Le nouveau système est simple, fonctionnel et rentable. En tant que tel, il pourrait facilement être adopté par d’autres conseils et gouvernements locaux partout dans le monde. La cohérence dans le placement des pancartes et dans leur message est la clé du succès – une conclusion à laquelle a abouti Sydney à la suite de consultations avec les associations pour personnes aveugles et malvoyantes Vision Australia et Guide Dogs NSW. Les pancartes avec des informations tactiles ou en Braille sont peu utilisées car elles sont difficiles à trouver étant donné leur placement imprévisible.

La Ville de Sydney étant un gouvernement local, elle n’a pas la capacité d’élargir le projet au-delà de ses frontières. C’est pourquoi créer un système d’orientation cohérent dans un district plus large peut être un défi. Grâce au large soutien des utilisateurs du système et de la Commission des droits de l’homme, d’autres villes en Australie et dans le monde pourraient adopter des systèmes similaires.

La stratégie d’orientation de Sydney pour une ville lisible et le manuel de conception sont disponibles afin de pouvoir être utilisés par d’autres conseils. Pour les télécharger, cliquez sur les liens ci-dessous. 

Topic: 
Walking and cycling
Region: 
Non-europe
Country: 
Australia
City: 
Sydney
Contact: 
Ruth Leiminer
Author: 
Daan Kuiper
16 Jan 2015
25 May 2015